prozboul

Le Prouzboul est-il valide quand le formulaire est rempli en ligne?

L’une des mitsvot durant l’année de chémita est l’annulation de toutes les dettes. Il est en effet, dit dans la Torah (Nombres 15; 1-4)    » A la fin de tous les sept ans, tu pratiqueras la loi de rémission. Voici le sens de cette rémission: tout créancier doit faire remise de sa créance, de ce qu’il aura prêté à son prochain. Il n’exercera pas de contrainte contre son prochain et son frère, dès qu’on a proclamé la rémission en l’honneur du Seigneur ».

L’annulation prend effet à la fin de la septième année, comme il est dit מִקֵּץ שֶׁבַע-שָׁנִים, תַּעֲשֶׂה שְׁמִטָּה.A la fin de tous les sept ans, tu pratiqueras la loi de rémission. Le mot kets signifie en plusieurs endroits dans les versets, à la fin, ou à l’extrémité (voir à ce sujet la controverse entre Ramban et Iben Ezra id.)  et elle ne concerne que les dettes dont l’échéance est déjà arrivée avant cette date.

Le prouzboul depuis quand et pourquoi ?

Hillel l’ancien avait  remarqué que ses contemporains ne prêtaient plus d’argent de peur de d’arriver à la fin de la septième année et que la torah n’annule leurs créances. ט

הִשָּׁמֶר לְךָ פֶּן-יִהְיֶה דָבָר עִם-לְבָבְךָ בְלִיַּעַל לֵאמֹר, קָרְבָה שְׁנַת-הַשֶּׁבַע שְׁנַת הַשְּׁמִטָּה, וְרָעָה עֵינְךָ בְּאָחִיךָ הָאֶבְיוֹן, וְלֹא תִתֵּן לוֹ; וְקָרָא עָלֶיךָ אֶל-יְהוָה, וְהָיָה בְךָ חֵטְא.

 Garde-toi de nourrir une pensée perverse en ton cœur, en te disant « que la septième année, l’année de rémission approche, » et, sans pitié pour ton frère nécessiteux, de lui refuser ton secours: il se plaindrait de toi au Seigneur, et tu te rendrais coupable d’un péché, 

Il institua donc le prouzboul. Il consiste à remettre toute ses créances au beth dine et de cette manière il sera permis de les réclamer. (Traité guitine 36, A et B).

La michna (Chéviite 10-4) stipule qu’il faut dire face à un tribunal ‘’je vous remets, messieurs les Dayanim, untel untel et untel, siégeant en tel endroit, que toute dette que l’on me doit, je pourrais la réclamer quand il me semblera bon de le faire’’. Les juges doivent ensuite écrire ce qu’ils ont entendu et puis ils doivent signer. Le Choul’han ‘Aroukh consigne cela comme halakha (67-19).

Un prouzboul par émissaire

Dans son commentaire sur le Choul’han ‘Aroukh, Erekh Lé’em, Maharikach déduit de cette formulation qu’il faut se présenter devant le beth dine et qu’il ne suffit pas de faire un émissaire qui transmettra la demande à un beth dine de son choix ou même désigné au préalable. Nous ne retenons pas son avis comme la halakha finale comme le fait remarquer Yabiya Omer ( hochen T2, 65).

Mais il faut savoir que même selon Maharikach, il est possible d’écrire une demande et de la faire parvenir au beth dine car la demande n’est faite par le biais d’un émissaire mais directement par le créancier (‘Hatam sofer a lui-même procédé ainsi, voir téchouvot hatam Sofer 113 rapporté par Pit’hé téchouva 3).

Prouzboul en ligne

Et il sera de même, possible de le faire par le biais d’une demande sur un site proposant ce service et le beth dine en question fera lui-même l’écriture du prouzboul. De cette manière, il ne sera pas nécessaire de réunir des témoins ou de se poster face à trois dayanim. Les séfaradim ont beaucoup à gagner en appliquant cette méthode car selon les décisionnaires séfarades, il faut le faire à priori, devant un beth dine très compétent dans ce domaine et reconnu par les habitants de la ville comme leur sommité, ce qui n’est pas toujours aisé. Voir Hazon Ovadia à ce propos, même si le prouzboul a été fait devant un beth dine commun, on ne pourra l’annuler ou prétendre qu’il n’est pas suffisant selon les séfaradim. Dans ce cas donc aussi, l’emprunteur devra s’acquitter de sa dette.

En remplissant le formulaire en ligne dans le site du beth din  »Michpat Chalom »,  vous accomplissez cette mitsva de prouzboul par les plus grandes autorités rabbiniques, Dayan Rav Chélomo Amar richon létsion, Dayan Rav Baroukh Chraga, et Rav Arié Chtern. Ce prouzboul est donc valable même selon les séfaradim. Nous ne sommes pas vos émissaires pour ces rabanim. Ces rabanim reçoivent directement votre requête et elle est automatiquement enregistrée dans le registre du beth dine. Vous recevrez un accusé de réception dans les heures qui suivent votre inscription en ligne. Si vous ne le recevez pas contactez-nous par email: dinetorah@gmail.com. Néanmoins, la validité du prouzboul ne dépend pas de cet accusé de réception mais de votre inscription dans le site. 

Attention à la dernière limite !!

Impérativement remplir ce formulaire avant dimanche 13 septembre 9.00h heure française.

Formulaire de mandat pour Prozboul

Prenom (obligatoire)

Nom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Téléphone (obligatoire)

Adresse (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Ville (obligatoire)

Pays (obligatoire)